image

Tel Aviv, entre ville et musée

Par Chloé Chouraqui

Tel Aviv Culture Musées et Quartiers – Tel Aviv capitale culturelle d’Israël ?

Tel Aviv, sa plage, ses soirées, ses restaurants branchés… rien de tel comme endroit pour prolonger un voyage après 10 jours intensifs de Taglit avec Amazing Israël. Bien évidemment pendant ce super séjour un temps est consacré à cette ville incontournable israélienne mais on ne peut jamais tout voir d’un coup. Tel Aviv ou TLV pour les intimes est sans aucun doute une ville culturelle, tant par l’omniprésence de ses musées que par son architecture et son actualité artistique !

La place Dizengoff en 1940

Tel Aviv, une ville Bauhaus 

L’origine du mouvement architectural

Tel Aviv est l’une des premières villes modernes créée avant la déclaration d’indépendance de l’état d’Israël. Cette ville née en 1909 est le fruit de son temps, si dans beaucoup de villes européennes certains quartiers ont été influencées par des mouvements artistiques ou architecturaux, le cas de Tel Aviv est bien différent. En effet, la ville a été créé entièrement lors de la période contemporaine. 

Dans les années 1920 à la suite de la première guerre mondiale une école d’architecture Bauhaus voit le jour en Allemagne. Ce mouvement peut être défini par le but de complémentarité entre art et technologie, l’objectif est le fonctionnel. Dans l’entre-deux-guerres l’école accueille nombre d’étudiants juifs qui diffuseront ce style architectural à Tel Aviv dans les années 1930. 

A l’arrivée au pouvoir d’Adolphe Hitler en 1933, l’école dite du mouvement Bauhaus ou style internationalest fermée car jugée trop moderne et beaucoup d’étudiants juifs choisissent l’immigration à Tel Aviv. Ainsi, ces jeunes architectes vont façonner la ville à l’image du mouvement Bauhaus qui les a marqué, Tel Aviv reste jusqu’à ce jour la plus grande représentation de ce style architectural, on peut compter environ 4000 immeubles issus du Bauhaus. 

Voir le Bauhaus aujourd’hui

Pas besoin nécessairement de visiter un musée pour se rendre compte de la richesse culturelle de Tel Aviv, il suffit de regarder autour de soi malgré le soleil de l’été chaud pour apercevoir un pan de l’histoire et de l’art fondateur du pays. Il suffit donc de se promener vers la place DIzengoff pour voir ces bâtiments blancs typique de cette architecture. Bâtiments qui ont fait le surnom de Tel Aviv, La ville Blanche.

Pour les vrais passionnés d’architecture, il y a à Tel Aviv un petit musée consacré à l’histoire du mouvement Bauhaus au 21 rue Bialik. On peut aussi découvrir le centre Bauhaus situé au 99 rue Dizengoff, on peut y trouver un espace d’exposition, une boutique et beaucoup d’autres surprises. Le centre organise également des visites guidées du quartier.

C’est en 2003 que la spécificité architecturale est reconnue par l’UNESCOqui décide d’inscrire l’architecture Bauhaus de la ville Blanche de Tel Aviv au patrimoine mondial !

Tel Aviv ville Musée ? 

L’été en Israël, il fait chaud. Cette affirmation indéniable est toujours une excuse suffisante pour boire un café glacé sur la plage. Mais l’on estime que cela n’est pas suffisant pour nous rafraichir, alors une seule solution : trouver le meilleur endroit climatisé possible. On peut donc se diriger vers un centre commercial, un café … et pourquoi pas un musée ? Si nous francophones sommes habitués aux nombreux musées d’art qui fleurissent nos capitales et villes, les musées israéliens sont relativement différents, et climatisés on vous le promet !  

Le musée des arts de Tel Aviv

Le musée des arts de Tel Aviv est sans conteste celui qui se rapproche le plus de ce que nous connaissons, un espace d’exposition d’œuvre d’art. Fondé en 1932 c’est le centre culturel le plus important du pays. Le bâtiment est une œuvre de l’architecte universitaire d’Harvard Preston Scott Cohen, il abrite 20.000 mètres carrés d’espace d’exposition ! 

On peut voir dans ce musée une large collection de peintres principalement contemporains ici Picasso, Soutine, Miro, Van Gogh, Degas, Matisse ou encore Chagall se côtoient (ainsi que beaucoup d’autres que nous n’allons pas tous citer). C’est toujours un moment agréable que de visiter ce musée certes plus calme qu’une après-midi sur la tayelet (l’un n’empêchant pas l’autre bien évidemment).  

Tel Aviv, ville musée de l’histoire d’Israël ?

S’il y a à Tel Aviv un grand musée d’art et quelques musées aux thématiques artistiques, les musées en Israël et tout particulièrement à Tel Aviv racontent l’histoire du pays qui intéresse les touristes autant que les habitants. Peu importe le quartier, il existe une multiplicité de musées relatant d’une façon ou d’une autre la fondation et la création de l’état d’Israël, et cela pour notre plus grand plaisir ! 

Les musées maison expliquant la vie et l’œuvre d’une personnalité ne sont pas rares à Tel Aviv, l’une des plus célèbres étant la maison de David Ben Gurion, figure de la création du pays. On peut y voir tous ses effets restés en l’état d’avant son déménagement pour le Kibboutz de Sdé Boker.

Pour mieux connaitre cette figure et comprendre l’histoire du pays à travers le prisme d’un homme qui l’a dirigé, on peut aussi visiter leRabin Center. Au sein de ce centre consacré au leader assassiné pullulent des objets et images d’archives qui peuvent intéresser les amateurs d’histoire. 

La fondation de l’état d’Israël fut également une bataille bien connue entre deux organisations juives qui possèdent toutes les deux un musée à Tel Aviv relatant leur histoire passionnante. On peut donc visiter à la fois le musée Etzelconsacré à l’Irgundont les figures proéminentes Zeev Jabotinsky et Menachem Begin sont mises en avant, ainsi que le musée de la Haganahqui de la même façon relate l’histoire du mouvement et du pays et n’oublie pas ses icones Moshe Dayan et Yitzhak Rabin. 

Si l’on souhaite s’éloigner de cette partie de l’histoire, rien de tel qu’une visite au Musée du peuple juif, qui se consacre aux racines qui sont les nôtres. Maquettes de synagogues et histoire de la diaspora, ce musée nous ramène aux sources de la pratique du judaïsme, fondation de l’histoire du peuple. 

Et puis après autant de musée (et encore je vous en ai épargné beaucoup), et autant de climatisation un retour à la plage est nécessaire pour une nouvelle dose de café glacé !  

Chloé Chouraqui